Exercer le métier d’agent d’influenceur nécessite d’adopter un statut juridique afin d’exercer officiellement et légalement son activité professionnelle. On peut considérer que l’agent d’influenceur fait naître son agence d’influenceur par la création de son statut juridique d’entreprise. Nous allons voir dans cet article quels sont les meilleurs statuts juridiques à adopter pour exercer le métier d’agent d’influenceur en fonction de la dimension de l’affaire.

statut juridique agent influenceur

Le statut de micro-entrepreneur pour se lancer en tant qu’agent d’influenceur

Débuter en tant qu’agent d’influenceur professionnel peut être simple juridiquement lorsque l’on opte pour le statut de micro-entrepreneur. Ce dernier est en effet très simple à créer et à gérer. Le statut de micro-entrepreneur est idéal lorsque vous souhaitez débuter le métier d’agent d’influenceur en tant qu’indépendant.

Le statut de micro-entrepreneur anciennement auto-entrepreneur est une entreprise individuelle (EI), une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), ou une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) dont l’associé unique est une personne physique dirigeante de cette société avec option pour l’impôt sur le revenu, immatriculée à un registre (Répertoire des métiers ou Registre du commerce et des sociétés).

Ce statut est intéressant puisqu’il permet d’atteindre un plafond de 70 000 €/an pour les prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC). L’agent d’influenceur réalisant logiquement des prestations de services auprès de ses talents. Le taux de cotisation est d’environ 22% sur le chiffre d’affaire. A cela s’ajoutent l’impôt sur le revenu entre 1 et 2,2%.

Il n’existe pas de code APE dédié au métier d’agent d’influenceur. L’agent d’influenceur peut être considéré comme un agent artistique puisqu’il assure la gestion et la promotion de ses talents. Le code APE pour devenir agent d’influenceur en tant que micro-entrepreneur est par conséquent 74.90B Activités spécialisées, scientifiques et techniques diverses. Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Commerce et d’Industrie pour gérer son statut d’agent d’influenceur en tant que micro-entrepreneur.

Il est possible d’officialiser son statut de micro-entrepreneur rapidement puisque la création de ce statut peut être effectué en ligne. Le statut de micro-entrepreneur est une bonne rampe de lancement pour commencer l’exercice de cette activité. Les charges sont en effet relativement faibles par rapport à d’autres statuts plus complexes administrativement.

Le statut de micro-entrepreneur est un statut très flexible qui permet de tester la viabilité de votre affaire d’agent d’influenceur. Il est ainsi possible de faire évoluer son affaire en simplifiant les démarches administratives pour s’investir au maximum dans le développement de son entreprise. Ce statut permet aussi d’envisager sereinement l’avenir puisque lorsque vous atteignez le plafond de 70 000€/an vous pouvez évoluer vers un nouveau statut vous permettant d’augmenter votre chiffre d’affaire.

Pour en savoir plus sur le statut de micro-entrepreneur, rendez-vous sur le site internet de la CCI.

Les statuts juridiques pour un agent d’influenceur confirmé

Il est possible de recourir à d’autres statuts juridiques pour exercer le métier d’agent d’influenceur. Il s’agit des statuts juridiques plus conventionnels pour développer une entreprise.

Des statuts juridiques spécifiques en fonction du nombre de dirigeants. Un entrepreneur qui lance son activité en solitaire pourra exercer en nom propre sous la forme d’une entreprise individuelle, créer une EIRL ou créer une société unipersonnelle : une EURL ou une SASU. Aussi, plusieurs critères devront être retenus pour choisir entre l’exercice en nom propre ou la création d’une société unipersonnelle : Le régime fiscal, le statut social…

Lorsque le projet réunit plusieurs entrepreneurs (on peut alors parler d’agence pour influenceurs), ceux-ci devront adopter une forme juridique qui permet de réunir au moins deux associés ou actionnaires. Une société devra obligatoirement être créée dans ce cas : SARL, SAS, SA, société civile, SNC, SCA, SCS.

Ces différentes formes juridiques pour un agent d’influenceur ou un groupement d’agents d’influenceurs sont à sélectionner en fonction de certaines spécificités de l’entreprise :

  • Le nombre d’associés
  • Le statut du ou des dirigeants
  • Le capital social
  • Le régime social du ou des dirigeants
  • L’imposition des bénéfices

Statuts juridiques pour une agence d'influenceur

 Entreprise individuelle (EI)

Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)Société à responsabilité limitée (SARL)Société anonyme (SA)Société par actions simplifiée (SAS)

Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)
Société en nom collectif (SNC)La société coopérative de production (SCOP)
Associé(s) de l'agence d'influenceurL'entrepreneur individuelUne personne physique ou morale2 à 100 personnes physiques ou moralesAu minimum 2 personnes physiques ou morales (ou 7 pour les sociétés cotées en bourse)Au minimum une personne physique ou moraleAu minimum 2 personnes physiques ou moralesLes salariés de l'entreprise (à hauteur de 51% minimum du capital) et éventuellement des investisseurs extérieurs
Dirigeant(s) de l'agence d'influenceurL'entrepreneur individuelUn ou plusieurs gérants (personnes physiques)Un ou plusieurs gérants (personnes physiques)Un conseil d’administration de 3 à 18 membres, avec un président désigné parmi euxUn président (personne physique ou morale), obligation d’un représentant légalUn ou plusieurs gérants (personnes physiques ou morales)Un dirigeant ou gérant élu par les associés majoritaires
Capital social de l'agence d'influenceur/LibreLibreAu minimum 37 000 €LibreLibre30 € minimum en SCOP SARL ou SAS et 18 500 € pour la SCOP SA
Régime social du ou des dirigeant(s) de l'agence d'influenceurTravailleur non-salariéTravailleur non-salarié (associé unique) ou assimilé-salarié (plusieurs associés)Travailleur non-salarié (gérant majoritaire), assimilé-salarié (gérant égalitaire ou minoritaire)Assimilé-salarié (président du conseil d’administration)Assimilé-salarié (président)Travailleur non-salariéAssimilé-salarié (directeur et dirigeants de de l'entreprise)
Imposition des bénéfices de l'agence d'influenceurImpôt sur le revenu (possibilité d'impôt sur les sociétés sous conditions en entreprise individuelle à responsabilité limitée)Impôt sur le revenu (personne physique - possibilité d'impôt sur les sociétés), impôt sur les sociétés (personne morale)Impôt sur les sociétés dans la plupart des casImpôt sur les sociétés dans la plupart des casImpôt sur les sociétés dans la plupart des casImpôt sur le revenu (part des bénéfices des associés), option de l'impôt sur les sociétés  possible pour la sociétéImpôt sur les sociétés

Comme nous avons pu le voir ensemble, il existe de nombreux statuts juridiques que l’on peut adopter pour exercer le métier d’agent d’influenceur. Pour sélectionner la bonne forme juridique, il est donc nécessaire de définir la structure de l’affaire et d’évaluer son développement futur.